LA CHRONIQUE DE L’OPPOSITION T.S.Y.B. – 2011: LE BENIN MON PAYS N’EST PAS ET NE SERA JAMAIS LA CÔTE D’IVOIRE.

Publié le par LE JOURNAL DE L'OPPOSITION BENINOISE TSYB 2011

610x--4--29-.jpg« C’est la Lutte Finale ! Le Bénin mon pays n'est pas la Côte d'Ivoire et ne sera jamais la Côte d’Ivoire. La Yayicrature prendra fin le 06 Avril 2011. Parole du Premier Opposant Déclaré ! » Ainsi a réagi le Professeur Andoche AMEGNISSE lorsque le Directeur de l’agence d’information et de communication par Internet KOACI.COM ayant sollicité de lui un interview lui a posé la question de savoir ce qui se passerait au Bénin si Yayi Boni décidait de faire la même chose que GBAGBO Laurent.
Oui, il est évident que le Président Yayi Boni dictateur liberticide et autocrate impénitent cherche par tous les moyens à conserver son autocratie et son pouvoir tyrannique de Chef d’Etat. Il a fêté en fanfare l’armée avec une journée chômée et fériée pour intimider le peuple. Mais notre peuple qui a boudé la fête ne se laisse pas si facilement intimider. Il a promis rembourser les spoliés d’ICC s’il était maintenu à la tête de l’Etat. Mais les gens disent dans la rue qu’il parle comme s’il prenait les victimes d’ICC pour des imbéciles, mais il constatera bien vite qu’il se trompe.
ABT dans son programme prévoit la nomination d’un Premier Ministre pour Coordonner l’action de son gouvernement. Et comme Yayi Boni n’a pas d’idée, lui aussi annonce que s’il est réélu, il nommera un Premier Ministre honnête et compétent. Mais alors pourquoi ne l’a-t-il pas fait tout le long de ce mandat calamiteux ? Pourquoi Irénée KOUKPAKI dont il use à profusion es qualité Ministre d’Etat lorsque lui-même est dépassé par ses propres bêtises n’a-t-il pas été jusqu’à ce jour promu à ce poste ? Pourquoi Kogui Ndouro son ami et frère qu’il a placé à la tête du ministère de la défense es qualité Ministre d’Etat n’a-t-il jamais bénéficié de cette nomination ?
Yayi ne partage pas le pouvoir et tout le monde le sait. Même s’il nomme un Premier Ministre, ce sera un pantin pour meubler le décor et servir de faire valoir, comme c’est le cas de Mathurin NAGO es qualité Président de l’Assemblée Nationale et de Robert DOSSOU es qualité Président de la Cour Constitutionnelle.
Yayi Boni annonce pour le 1er Avril les primes de risque aux agents de la santé en grève, comme s’il leur disait de patienter jusqu’au 1er Avril pour avoir leur poisson d’Avril ! Après ce mandat qu’on peut qualifier de calamité avec tous ces scandales : affaire DAGNIVO, affaire ICC, affaire CEN-SAD, avec la crise sociale aiguë qui a bloqué les hôpitaux et provoqué la mort de plusieurs de nos concitoyens, octroyer un deuxième mandat au Président qui nous a servi tous ces malheurs, laisser au pouvoir ce mauvais banquier distributeur de billets de banques, ce faux docteur économiste de piètre qualité, renouveler le mandat de ce changementeur qui promet tout le bien et nous sert le grand mal, maintenir cet autocrate complexé sourd à tous les bons conseils, allergique à la critique et qui envoie les opposants en prison, conserver ce prévaricateur accusé par deux de ses ministres d’être le cerveau d’une gouvernance mafieuse, ne serait-ce pas tuer notre économie et enterrer notre démocratie, condamner notre peuple et détruire notre cher pays le Bénin ? Yayi Boni peut nous obliger à tout, sauf à cela !
C’est pour toutes ces raisons que Yayi Boni devra absolument et nécessairement quitter le pouvoir le 06 Avril 2011, que ce soit ABT qui le remplace ou Adrien Houngbédji ou que nous allions à une Conférence Nationale.  Nous savons tous et bien que si les conditions dans lesquelles se prépare ce scrutin du 27 Février laissent apparaître clairement que le candidat Yayi Boni n’a plus aucune chance et qu’il sera battu dans les urnes, ce roublard sans pudeur ni vergogne s’est donné les moyens légaux, militaires et financiers de s’imposer et de se maintenir au pouvoir contre la volonté de la grande majorité des électeurs. La Cour Constitutionnelle qui seule a le pouvoir de proclamer les résultats du scrutin et de déclaré un Président élu ou réélu n’a jusqu’ici jamais cessé de lui obéir et de lui donner arbitrairement raison dans toutes ses décisions. La CENA qui organise les élections est présidée par un membre qu’il a nommé et qui a toutes les raisons de se mettre à ses ordres. La LEPI bâclée par son forcing a été imposée par la Cour Constitutionnelle et taillée sur mesure et sur commande selon ses termes de référence au nez et à la barbe de l’opposition parlementaire restée impuissante en laissant sur le carreau un nombre important d’électeurs potentiels et même ceux qui sont enregistrés ne savent pas s’ils auront leurs cartes pour voter. Enfin, le distributeur de billets de banque est assis sur le trésor public et utilise abusivement les moyens de l’Etat pour sa publicité politique. Alors il se croit tout permis.
Néanmoins le peuple est serein et attend de pied ferme les élections du 27 Février prochain qu’elles aient lieu ou pas. Notre peuple sait mettre fin aux dictatures. En 1968 Emile Derlin ZINSOU Président de la République a usé et abusé d’un pouvoir brutal qui tabassait et emprisonnait tous ceux qui lui résistaient. Mais le peuple a résisté. Les travailleurs ont fait grèves sur grèves malgré la répression et finalement ZINSOU est tombé et été dépossédé du pouvoir. Sous le GMR et le PRPB, la fameuse révolution a imposé une dictature liberticide dite du prolétariat et qui a entraîné la faillite économique et la ruine du pays. Pour certains, nous avons connu le PCO puis l’exil. Pour d’autres, ils ont connu des années d’emprisonnement. Mais nous avons a lutté et il y a eu la Conférence Nationale qui a engendré la démocratie. Yayi Boni ne connaît rien à cette lutte. S’il connaissait l’histoire, il ne gouvernerait pas comme il le fait.
Yayi croit pouvoir acheter tout et tout le monde avec l’argent du contribuable pour maintenir son pouvoir. Mais il ne connaît pas notre valeureux peuple qui a combattu le GMR et le PRPB. Il ignore qu’au sein de ce peuple il y a toujours des gens qui sont prêts à verser leur sang pour leurs convictions politiques et pour la démocratie. Il ignore dans quel moule les béninois ont été moulus. Nous savons que pas à pas vers l’avenir, un beau jour viendra et que ce jour est tout proche où la yayicrature appartiendra au passé.
Le peuple béninois sait que par la voie des urnes ou par les manifestations de rue ou encore par la Conférence Nationale Souveraine, c’est lui qui aura le dernier mot et Yayi Boni partira. Ce peuple a jeté la pierre au Général Mathieu Kérékou entouré de son armée en pleine période révolutionnaire où le parti unique était tout puissant et Kérékou a été obligé de se réfugier dans une église ; lui qui à l’époque avait pourtant emprisonné des prêtres. Le tour de Yayi Boni est en train d’arriver !
Le président Yayi Boni découvrira dans quelques jours le potentiel de révolte et de rébellion de notre peuple et nous en sommes convaincus car il y a encore au Bénin des femmes et des hommes prêts à affronter les matraques, les fusils, la prison et même la mort pour restaurer la démocratie, ce trésor que nous voulons léguer à nos enfants. Ce sera TSYB-2011 : Tout Sauf Yayi Boni en 2011. Qui osera soutenir le contraire partira avec Yayi ou avant lui, qu’il s’agisse de Mathurin NAGO, de Robert DOSSOU ou …
Béninoise, Béninois, sois prêt et mobilisé car le jour vient ! Si tu ne voudrais pas rater le rendez-vous de l’histoire, si tu ne voudrais pas comme un lâche rester, caché sous ton lit pendant que tes compatriotes sont en action et en lutte pour la sauvegarde de ta démocratie, la préservation de ses acquis et la défense de notre patrie commune, si vraiment tu as du cœur et surtout de l’amour pour ton pays, si tu es véritablement convaincu que le vrai et le plus bel héritage que tu lèguera à tes enfants est un Bénin libre, démocratique, où chacun gagnera son pain à la sueur de son front, si tu as vraiment une conscience et le sens de tes responsabilités dans le présent et pour la construction de l’avenir, c’est si véritablement tu es un Homme ou une Femme, Tu sais ce que tu as à faire si les élections avaient vraiment lieu et tu sais à présent aussi ce que tu aura à faire si les élections n’advenaient pas avant le 06 Avril 2011. « Alea jacta est ! »

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
<br /> BONJOUR,<br /> C’est toujours comme ça : Tu ne vois qu’en profondeur, quand tu as pris du recul à partir de l’extérieur. A partir de l’exemple de Thomas Yayi Boni, il nous revient, à nous les Africains, de REVOIR<br /> notre Manière POLITIQUE. Nos CONSTITUTIONS doivent être à l’image de notre CONTINENT sans fioritures juridiques, compréhensibles par tous citoyens. Surtout et surtout, ne plus DONNER CARTE BLANCHE<br /> à n’importe quel individu de DECIDER seul par DECRETS, au Nom d’un PEUPLE.<br /> Patience donc jusqu’au 06 Avril 2011.<br /> Cordialement<br /> Philosis<br /> <br /> <br />
Répondre